En marge du XVème sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à Dakar la capitale Sénégalaise les 29 et 30 novembre 2014, le Burundi et l’OIF ont signé un pacte linguistique entre la Francophonie et la République du Burundi. Les signatures ont été apposées par Leurs Excellences Messieurs Pierre Nkurunziza, Président du Burundi et Abdou Diouf, Secrétaire général de l’OIF.

Cet instrument contractuel qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015 et durera 4 ans est assorti d’un plan d’action et stipule que le Burundi s’engage à maintenir et à renforcer la place du français dans le pays, en prenant notamment des mesures d’aménagement linguistique favorables à l’usage du français et en renforçant l’enseignement du français à tous les niveaux du système éducatif.

Le Burundi, membre de la Francophonie depuis 1970, « devient le 5ème pays à signer un pacte linguistique avec la Francophonie, après le Liban, Sainte Lucie, les Seychelles et l’Arménie » a fait savoir le Président Abdou Diouf après avoir salué l’adoption, au Burundi, d’une Loi portant statut des langues.

Dans son allocution, le Président burundais a félicité M. Abdou Diouf pour son « dur labeur au sein de l’OIF » ajoutant que ce dernier est « un monument vivant » qui marquera à jamais l’histoire de la famille francophone.

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.